L’ anthropologie en quatre mots

Comme nous l’avons déjà dit, l’anthropologie est l’étude de toutes les rationalités, c’est-à-dire : l’étude des manières par lesquelles nous sommes humains, pensons et parlons humain. Elle regroupe donc toutes les sciences dites « humaines », et leur prête les mêmes principes d’analyse et les mêmes exigences scientifiques que les sciences dites « dures ». Comme si c’était facile… … Suite

Un petit coup de pouce à Jacques Généreux

Pas facile de s’y retrouver dans les différentes disciplines scientifiques… Dans La Dissociété, Jacques Généreux mobilise un bon nombre d’entre elles (biologie, neurobiologie, pédiatrie, éthologie, paléontologie, anthropologie, ethnologie, archéologie… ) pour au final proposer une refondation anthropologique du discours politique. C’est aussi le titre du chapitre 9… Dans sa présentation, Généreux prévient que « ce chapitre … Suite

Généreusement vôtre: la déconnomie

Jacques Généreux est un économiste insoumis qui enseigne notamment à Science Po. Il expose sa vision de l’économie contemporaine avec humour, via son concept de « déconnomie ». En effet, qu’est-ce qui déconne dans nos pays occidentaux pour que régulièrement tout dégénère en crise systémique? Alors que nos gouvernants sont si qualifiés? Pourquoi ça galère au travail, … Suite

Pour en finir avec l’homo œconomicus…

La société de marché repose sur une conception bien particulière et tout à fait contestable de l’être humain. Bien que mise à mal par toutes les disciplines depuis longtemps, elle n’en demeure pas moins prépondérante dans la doxa. C’est-à-dire: dans le savoir commun. Selon le néolibéralisme contemporain, l’homo œconomicus est un individu totalement indépendant et … Suite