La plus-value en folie

La propriété mise à nu (8ème partie) L’humain ne se contente pas de fabriquer, d’acquérir, d’échanger ou de voler des biens matériels. Il a aussi des vues sur le moins tangible, pas nécessairement immatériel, mais difficilement quantifiable et par conséquent ouvert à la spéculation la plus irrationnelle. L’Église ne vend plus d’indulgences mais le commerce … Suite

Ouvrier, éducation, dépression

Aléatoirement, je travaille dans l’éducation. Entre temps, je pointe chez Paul-en-ploie. J’aime « mon métier », même si, il faut l’avouer, je n’en ai pas. À défaut d’un sacro-saint CAPES, qui magiquement m’anoblirait au rang de professeur, j’erre dans les limbes du système éducatif et de formation, entre Éducation Nationale et ministère du Travail: contractuel, vacataire, éternel … Suite

Adieu Madame Bettencourt

« More is the cry of the mistaken Soul » William Blake   A partir d’un certain chiffre, les gens déraillent disait Liliane Bettencourt au magazine Egoïste en 1983. Et le magazine Challenges de commenter : fort justement. Et bien, non! La vieille milliardaire se trompait. Ce n’est pas une question de chiffre, c’est une question de … Suite

Un petit coup de pouce à Jacques Généreux

Pas facile de s’y retrouver dans les différentes disciplines scientifiques… Dans La Dissociété, Jacques Généreux mobilise un bon nombre d’entre elles (biologie, neurobiologie, pédiatrie, éthologie, paléontologie, anthropologie, ethnologie, archéologie… ) pour au final proposer une refondation anthropologique du discours politique. C’est aussi le titre du chapitre 9… Dans sa présentation, Généreux prévient que « ce chapitre … Suite

Pour en finir avec l’homo œconomicus…

La société de marché repose sur une conception bien particulière et tout à fait contestable de l’être humain. Bien que mise à mal par toutes les disciplines depuis longtemps, elle n’en demeure pas moins prépondérante dans la doxa. C’est-à-dire: dans le savoir commun. Selon le néolibéralisme contemporain, l’homo œconomicus est un individu totalement indépendant et … Suite

Pourquoi ça se passe mal au travail… ben… le Nouveau Management…

Jacques Généreux, toujours aussi brillant orateur et pédagogue, nous explique le Nouveau Management. Parce que, et ouais, au travail, c’est la croix et la bannière… des trucs à remplir, l’impression de jamais être assez bon, parce que toujours évalué… Qu’on bosse dans le public ou le privé… Ben ça, c’est le Nouveau Management, à base … Suite