Bombardement massif sur le Média

On s’était réjoui du décollage du Média sur cette même page. Depuis, Théophile, Virginie et toute leur joyeuse bande de journalistes essuient les tirs de l’artillerie lourde du main stream. On s’est nous mêmes inquiétés du départ, non pas de Rossigneux et de Mamère, mais plutôt de Brustier, de De Boni et Kirpach. Mais c’était peut-être pas la peine de la part de François Morel de se désolidariser si vite. On lui avait rien demandé non plus, vu qu’il chronique toujours à la matinale de France Inter.

Dans le camp d’en face, on n’arrête pas de répéter que le Média est proche de la France insoumise et c’est un peu dommage de voir partir ceux qui étaient une sorte de gage de la diversité de points de vue. Mais les motivations de chacun ont l’air bien diverses et même si la mise en cause du management de Chikirou ne nous surprend pas plus que ça, on ne va pas crier au stalinisme comme le premier moustachu venu à la main verte et molle. J’espère simplement qu’il ne s’agit pas uniquement d’un recadrage politique autour du PG, ce qui aurait pour effet de m’énerver un peu.

Coup d’jeune

Je juge donc sur pièce et il faut bien reconnaitre (je ne suis pas le seul à le dire) que ça fait du bien d’entendre de vraies infos au JT, sans images falsifiées en provenance de Syrie ni exégèses de faits divers sensationnels, le tout sur un petit air d’amateurisme au niveau de la réalisation. Les sujets traités le sont en profondeur, l’équipe du JT fait un véritable effort de pédagogie et d’explication et y a pour tout dire un dépoussiérage qui nous va bien. Pour ce qui est des autres mags, les bonnes surprises ne manquent pas: Dans la gueule du Loup, l’Entretien Libre, Vraiment Politique et les Sujets qui fâchent invitent des gens qu’on ne voient pas beaucoup ailleurs, sans doute parce qu’ils pensent souvent comme nous. Faut juste souhaiter que ça brassera assez large tout de même, histoire d’éviter l’entre-soi à la FaceBook.

Jacques Sapir fait pour le Grand Soir une analyse intéressante du bombardement sur la Télé Mélenchon (dixit le Figarintox). On en arrive toujours à la même conclusion: les journalistes institutionnels pilonnent tout ce qui sort du rang parce que leurs commanditaires ne supportent pas le pluralisme et la contradiction, l’échange d’arguments ou la moindre remise en cause de leur hégémonie.

Garder l’oeil ouvert

On peut donc à notre niveau continuer à conseiller à tout ceux que les médias de masse foutent la gerbe d’aller essayer le JT qui s’est échappé de la télé : ça peut amener des gens plus trop motivés pour s’informer à renouer avec l’actu. Quant à ceux qui vont déjà chercher l’info sur le net, c’est un apport supplémentaire pas négligeable. Après, ce serait idiot de croire qu’on va y trouver une objectivité qui n’existe nulle part: on y est carrément du côté de ceux qui en prennent plein la gueule et dont la France insoumise essaie de faire entendre la voix. Mais c’est tout de même préférable à la propagande libérale.

Ça cause... Ça cause... C'est tout qu'est-ce que ça fait... ;)