Cap’taine Marleau attitude

« J’ai toujours reçu plus de factures que de propositions malhonnêtes … » (M. Orsini)

Je n’ai donc pas de « porc à balancer » …

Suis-je moche, sourde ou directe genre Cap’taine Marleau ? Car il faudrait beau voir qu’elle se laisse emmerder et qu’elle « balance ». Cap’taine Marleau n’aime pas les « balances ». Elle les méprise.
Les « balances » dénoncent, règlent des comptes et parfois salissent… Le procédé #balancetonporc# peut être ressenti au départ comme une auto-défense mais commence à virer à la curée.

Quand tu es harcelée au boulot, tu balances pas le porc car tu risques ta place. Les porcs lourdingues de la rue n’en changeront pas plus leur mentalité …
Et celles qui monnayent leur cachet par la promotion canapé, ça les regarde … Le fric, la gloire et le pouvoir ne génèrent pas la plénitude et la joie.

Ces milieux-là sont infestés de prédateurs qui doivent faire monter leur degré de sensation par des pratiques perverses couvertes par la complicité de leurs réseaux d’influence.

Apprenons à nous faire respecter, d’abord. Et éduquons nos garçons.

Bien-sûr, je ne confonds pas le harcèlement occasionnel avec les agressions sexuelles, le viol ou les violences conjugales (2 mortes tous les trois jours en France).
Les luttes féministes sont le témoin intangible du caractère profondément révolutionnaire d’un mouvement. Et là, je balance du lourd : un lien pour un état des lieux

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE

 

Ça cause... Ça cause... C'est tout qu'est-ce que ça fait... ;)